Des immigrants ont appris à conduire de façon préventive et défensive

CHARLOTTETOWN – le 12 mars 2018 – La mauvaise température de samedi dernier a livré un défi pour certaines personnes voulant participer à un cours de conduite préventive à Charlottetown. Mais pour d’autres, la neige glissante a fourni le scénario idéal pour apprendre comment conduire dans de telles conditions  » canadiennes « .

Huit personnes immigrantes s’étaient inscrites à ce cours, qu’avait organisé le projet LIENS (Liant l’immigration économique à nos succès) pour ses clients. Deux n’ont pas pu s’y rendre en raison de la température, mais les six autres ont pris plein avantage de la situation atmosphérique.

Joe Byrne d’Abegweit Driving School leur a d’abord fourni un atelier en classe pour leur expliquer quelques règles de la route et surtout pour leur montrer des stratégies pour conduire préventivement et défensivement pour éviter les accidents. Plusieurs des participants à l’atelier proviennent de pays chauds où ils n’ont jamais eu à faire face à des conditions de route comme on le voit au Canada – de la neige, de la glace, du verglas.

Ce jour-là, on a demandé à ceux qui déneigent le stationnement du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean de ne pas déneiger une certaine partie du terrain pour permettre aux participants de mettre en pratique leurs nouvelles connaissances.

Les participants qui détenaient leur permis du conduire ont alors pu conduire la voiture d’Abegweit, avec le formateur, dans la partie non déneigée du stationnement, de freiner et de tenter de manœuvrer la voiture selon les méthodes préventives apprises en classe. Le formateur leur a alors fait passer l’épreuve routière du cours.

Les participants ont beaucoup apprécié le cours et se sentent davantage rassurés à conduire en hiver.

-30-

 

BAS DE PHOTO : On voit, pendant la formation routière d’immigrants samedi dernier à Charlottetown, de la gauche, Bénédicte Watchi, originaire de l’Haïti, le formateur Joe Byrne d’Abegweit Driving School, Marie Acéac, originaire de la République centrafricaine, et Rita El-Barkil, qui provient du Liban.

 
Pour de plus amples renseignements :
Chérine Stévula
Coordonnatrice du projet LIENS
(902) 370-7333, poste 404
cherine@rdeeipe.org