Prix spéciaux pour membres CCAFLIPE : Malentendus, gronderies, romances et rires dans le souper-spectacle « Pi la mère marmotte »


ABRAM-VILLAGE – le 31 mai 2018 –
La version estivale 2018 du souper-spectacle acadien « V’nez veiller » d’Abram-Village débordera de malentendus, de gronderies, d’escapades romantiques ainsi que des tonnes de rires, beaucoup de bonne musique et, bien sûr, un délicieux repas à quatre services.

Et heureusement, les membres de la Chambre de commerce acadienne et francophone pourront encore cette année bénéficier de prix réduits pour participer à la grande première de cette comédie folle, intitulée « Pi la mère marmotte », le mercredi 4 juillet SEULEMENT, débutant à 18 h 30. Les prix spéciaux sont de 35 $, taxes incluses, pour adultes et 15 $, taxes incluses, pour enfants de 12 ans et moins. Cela représente un épargne d’environ 5 $ le billet pour adultes et presque 3 $ pour enfants.

Pour bénéficier de ce spécial, il faut cependant réserver et payer ses billets (par chèque ou argent comptant seulement), au plus tard LE 27 JUIN en communiquant avec Velma Robichaud du Centre d’action rural de Wellington au (902) 854-3439, poste 228, ou velma@rdeeipe.org. Les chèques devront être adressées au Village musical acadien.

« Tous nos membres sont invités à bénéficier de cette belle soirée de rires et de divertissement, » signale le porte-parole de la CCAFLIPE, Pierre Gallant. « Vous êtes invités d’y amener vos employés et les membres de votre famille. Nous aimerions bien remplir la salle. »

LA PIÈCE ET LA TROUPE

L’auteur-directeur artistique Raymond J. Arsenault a assemblé une nouvelle et fantastique troupe de comédiens et musiciens de l’Île qui sauront sans aucun doute faire embarquer l’audience dans le jeu et les tenir à rire tout au long de la soirée.

« De nos jours, les relations de couples ne sont jamais faciles – spécialement si les deux partenaires ne veulent pas nécessairement les mêmes choses dans la vie. Et bien sûr, les relations sont particulièrement difficiles, désastreuses mais étrangement comiques lorsqu’elles font partie d’un souper-spectacle comme celui-ci, » signale le directeur.

La vielle mère super-protective et autoritaire, Agnès (jouée par la magnifique comédienne Nicole Richard de Wellington, qui fait un retour triomphant au souper-spectacle) célèbrera son 70e anniversaire de naissance mais elle continue toujours à « catiner » son fils de 30 ans, le « nerd » peu courageux Melvin (joué Ryan Rix, le jeune musicien-chanteur de Charlottetown, fils de la chanteuse Angèle Haché-Rix). Il demeure dans un appartement dans le sous-bassement de sa mère; elle voudrait bien qu’il reste là pour toujours et surtout pour la soigner lorsqu’elle sera éventuellement dans ses dernières années sur cette terre.

Cependant, deux ans passés, Melvin s’est trouvé une blonde nommée Stéphanie (jouée par la comédienne-chanteuse Anne-Marie Poulin de Charlottetown, fille de l’artiste Lucie Bernadette Bellemare). Mais Agnès haït complètement cette jeune femme car elle en est très jalouse.

La relation entre Melvin et Stéphanie est rendue stagnante car ils ne font jamais rien le fun. Stéphanie voudrait bien se marier et commencer une famille alors qu’elle est encore jeune assez. Mais Melvin panique complètement à toute mention de mariage et d’enfants.

LE CHARMANT BRAD ET LA HIPPIE SOLEIL

L’ancien chum de Stéphanie, Brad (joué par le musicien exceptionnel Stéphane Bouchard de Summerside), qui est maintenant un acteur professionnel super-cool, charmant et « sexy », arrive tout-à-coup dans les parages. Il lui promet tout ce qu’elle veut d’une relation. Stéphanie ne peut s’arrêter de baver en voyant sa fantastique transformation : il a perdu une soixantaine de livres, a subi des chirurgies esthétiques (plastic surgery), s’habille en vêtements chics et conduit un Ferrari. Elle oublie que ce même Brad lui avait complètement brisé le cœur une douzaine d’années passées.

La grande amie de Stéphanie, une « hippie » qui embrasse les arbres, qui fait du tai chi et qui est nommée Soleil (jouée par Paula Arsenault, l’excellente comédienne-musicienne d’Abram-Village), arrive de son voyage du Mexique avec une quantité de cadeaux. Elle développe également un plan très risqué pour aider Stéphanie à choisir le bon mari car celle-ci est complètement déchirée dans ses choix de partenaire de vie.

La vielle Agnès effrontée, qui se fourre continuellement le nez dans les affaires de son fils, entend des bouts de conversation et présume toutes sortes d’affaires paranoïaques. Elle procède donc avec Phase 2 de son plan pour détruire la relation amoureuse de son fils. Des livraisons de pizza mystérieuses et un livre de « positions » viennent compliquer les affaires.

En plus des comédiens-musiciens réguliers de la troupe, la violoneuse invitée Janelle Arsenault (du groupe 112 Accords) donnera un souffle d’énergie traditionnelle lors de la portion musicale de cette production à trois actes.

Ce souper-spectacle, rendu possible grâce à une contribution de Tourisme Î.-P.-É., jouera tous les mercredis et jeudis soirs de l’été, soit du 4 juillet au 29 août (moins les 5 juillet et 15 août).

-30-

 

BAS DE PHOTO : Après deux ans ensemble, la relation frustrante entre Stéphanie (Anne-Marie Poulin, assise) et le petit « nerd » Melvin (Ryan Rix, assis) n’avance à rien. Donc l’œil de Stéphanie se tend vers son ancien chum super-cool Brad (Stéphane Bouchard). Bien sûr, elle est encouragée d’essayer de nouvelles affaires par sa meilleure amie Soleil (Paula Arsenault, au centre). Tandis tout cela, Agnès (Nicole Richard), la mère super-protective et autoritaire de Melvin, fait tout ce qu’elle peut pour détruire la relation de son fils. Tout ce fiasco fait partie de la production « Pi la mère marmotte » du souper-spectacle « V’nez veiller », qui joue cet été au Village musical acadien à Abram-Village.

Pour de plus amples renseignements :
Raymond J. Arsenault
Auteur-directeur artistique
(902) 960-1285
raymondja@eastlink.ca