31 stagiaires auront « PERCÉ » le marché du travail cet été


CHARLOTTETOWN – le 19 juillet 2018 –
Grâce au programme de stages PERCÉ de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, 31 étudiants postsecondaires de l’Île gagnent cet été une très belle expérience de travail de huit à 12 semaines dans un domaine relié à leur programme d’étude, ici dans leur province d’origine.

« Comme toujours, l’objectif du programme est de faire comprendre à ces jeunes adultes, qui étudient pour la plupart dans des institutions postsecondaires à l’extérieur de la province, qu’il y a bien des occasions d’emploi pour eux ici à l’Île, » explique la coordonnatrice Fanny Drigny. « Lors d’une semaine de formation et orientation en début de stage, nous leur faisons aussi voir tous les avantages du mode de vie tranquille dans notre province. »

Par le passé, les jeunes qui s’en allaient étudier hors province retournaient rarement à l’Île. Mais, depuis l’arrivée de PERCÉ, on voit que plus de 80 pour cent des jeunes participants reviennent y faire vie et carrière après leurs études. « Nous sommes donc très fiers de ce magnifique taux de rapatriement et de rétention de nos jeunes, » ajoute Mlle Drigny.

En cette 15e année du programme PERCÉ, les 31 stagiaires proviennent de domaines en demande dans la province. On les a alors placés dans des stages rémunérés reliés directement à leur domaine. Parmi les participants de 2018…

• 10 sont en stages de santé et loisirs (soins des personnes âgées, sports et jeux, nutrition, Alzheimer, vétérinaire) ;
• Sept sont en stages d’éducation (petite enfance, litéracie, culture ) ;
• Sept sont en stages d’art (administration et coordination artistique, musique, théâtre, production vidéo) ;
• Quatre sont en stages d’ingénierie (sciences physiques, laboratoires d’ingénierie) ;
• Trois sont en stages de droit (information légale, politique).

Parmi les employeurs, on retrouve des entreprises privées, des organismes communautaires, des organismes de charité, des institutions postsecondaires, des agences gouvernementales, des foyers d’accueil, un hôpital, des centres de la petite enfance et autres. Le programme leur fournit un petit incitatif financier pour aider à payer le salaire du stagiaire.

Un total de 88 jeunes avait soumis cette année une demande de participation.

Le programme PERCÉ reçoit l’appui de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) et le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard.

-30-

 

BAS DE PHOTO 1 : Olivia Wigmore, qui étudie en droits, fait son stage PERCÉ chez la Community Legal Information Association of PEI.

BAS DE PHOTO 2 : Grâce à son stage PERCÉ, Nicholas Murphy, qui étudie en arts dramatiques, s’occupera, entre autres, de l’entretien des nombreuses perruques utilisées dans la production Anne & Gilbert à The Guild cet été.

 

 

Pour de plus amples renseignements :
Fanny Drigny
Coordonnatrice
Programme PERCÉ
RDÉE Île-du-Prince-Édouard Inc.
(902) 370-7333, poste 407
fanny@rdeeipe.org