Ernest Arsenault reçoit l’Ordre du mérite coopératif 2018

CAP-EGMONT – le 19 octobre 2018 – Le grand coopérateur Ernest Arsenault, qu’on associera toujours avec la Coopérative de Wellington même s’il en est retiré depuis une décennie, vient de recevoir l’Ordre du mérite coopératif 2018 pour son dévouement personnel et professionnel exceptionnel au mouvement.

C’est pendant le Forum de coopérateurs, le 18 octobre au Centre Goéland au Cap-Egmont, devant 16 coopérateurs locaux, que la Conseil de développement coopératif de l’Î.-P.-É. lui a remis cette belle distinction.

Lorsque le comité de sélection cherchait pour des candidats méritants pour le prix, « le choix a été facile, car on a tous vu une telle personne travailler à 100 milles à l’heure tout au long de sa carrière à la Coopérative de Wellington, surtout au cours des dernières années avant sa retraite. C’est à ce temps-là qu’il s’occupait des arrangements pour une rénovation importante et une rallonge majeure à la Coopérative de Wellington, » a signalé la présentatrice du prix, Giselle Bernard.

« Fils jumeau de Polycarpe et Rosida Arsenault de St-Chrysostome, Ernest a hérité de beaux traits de personnalité de ses parents. Il a toujours été bien humble et gentil puis il a toujours eu un très grand cœur et demeure toujours très généreux, » a continué Mme Bernard

M. Arsenault a d’abord travaillé à l’ancien magasin général de Wellington, Arsenault & Gaudet, en tant que gérant du département des viandes pour huit ans, débutant en 1962.

En septembre 1970, il fut embauché pour s’occuper du département des viandes à la Coopérative de Wellington. Dix ans plus tard, lorsque le poste de gérant du magasin est devenu vacant, on lui a demandé de prendre ce poste pour seulement un an. Vingt-sept ans plus tard, il était encore dans le même poste.

Pendant plus d’un quart de siècle, il a dirigé la Coop par une série de transformations majeures pour la rendre davantage profitable et compétitive. Il a été une force majeure pour la construction du nouveau magasin, qui fut rattaché à la Place du Village en 1990.

« La conviction et le dévouement d’Ernest sont parmi les raisons principales pour lesquelles nous avons encore notre coop aujourd’hui, » a indiqué Mme Bernard. « Il n’arrêtait jamais de promouvoir les avantages de la coopération parmi les membres et dans la communauté en général. »

Sous sa tutelle, la Coopérative a mérité 13 prix de performance et cinq prix de reconnaissance de Coop atlantique. En 2006, la coop a gagné le prix de la Coopérative de l’année du Conseil de développement coopératif. « Tous ces prix furent gagnés surtout en raison de la contribution d’Ernest et de ses excellents employés, » a signalé la présentatrice.

PENSÉE ÉCOLOGIQUE

Mme Bernard a aussi souligné que « Certains d’entre nous se rappelleront peut-être qu’en 1994-95, longtemps avant que notre société ait commencé de parler de conserver notre écologie, Ernest avait développé un projet pour embaucher un groupe de femmes pour confectionner des sacs de magasinage en coton pour réduire le volume de sacs de plastique qui s’en allaient au dépotoir. Il a donc reçu un beau prix écologique pour ce projet. » Ce fut seulement 10 ou 12 ans plus tard que les autres épiceries et les supermarchés ont commencé à encourager les gens à se servir de sacs réutilisables.

M. Arsenault a siégé au Conseil de développement coopératif pendant 22 ans, est membre du conseil de la Culture Crafts Co-op depuis 23 ans et fut pompier pour 23 ans. Il a aussi été membre du Conseil paroissial de Wellington pour plusieurs années, agissant en tant que président pour quatre ou cinq ans. Il fut aussi un des fondateurs de la Coopérative de santé Évangéline.

« Il faut avouer que ce fut tout un ajustement pour Ernest lorsqu’il a finalement pris sa retraite en 2008. Mais, on savait tous qu’il ne resterait pas assis trop longtemps. Il a continué de travailler à temps partiel, » a mentionné Mme Bernard. « Mais à part cela, il continue de faire la pêche avec ses frères et passer du temps avec sa famille : sa belle épouse Donna, ses quatre filles, ses deux fils, ses 13 petits-enfants et ses arrière-petits-enfants. »

L’année de sa retraite, au Gala des entrepreneurs de la Chambre de commerce acadienne et francophone, il a reçu un prix de reconnaissance spéciale pour sa contribution au développement économique de la région Évangéline. « Cette année, nous voulions le reconnaître encore plus officiellement avec notre plus haute distinction, » a conclu Mme Bernard.

-30-

 

BAS DE PHOTO : Au nom du comité organisateur du Forum des coopérateurs, Giselle Bernard a remis le prix de l’Ordre du mérite coopératif 2018 à Ernest Arsenault de Wellington le 18 octobre pendant le Forum des coopérateurs au Centre Goéland.

 
Pour de plus amples renseignements :
Velma Robichaud
902-854-3439, poste 227
velma@rdeeipe.org