Six entreprises insulaires en mission de vente au Québec avec grandes attentes du 22 au 26 octobre

CHARLOTTETOWN – le 19 octobre 2018 – Six entreprises bilingues de l’Île-du-Prince-Édouard voyageront à Montréal et à la Ville de Québec du 22 au 26 octobre pour tenter de vendre leurs produits ou services et pour encourager les Québécois de venir séjourner à l’Île.

Ce voyage représente la cinquième mission de vente québécoise qu’organise RDÉE Île-du-Prince-Édouard. Toutes ont connu un grand succès; jusqu’à présent, on a atteint des ventes de plus de 1,65 millions de dollars.

La mission d’automne 2018 comprend quelques nouveaux éléments.

« D’abord, pour une première fois, nous visiterons deux villes. Dans le passé, nous visitions uniquement des acheteurs à Montréal et cette fois-ci, nous allons également en rencontrer dans la Ville de Québec, » explique le coordonnateur de la mission, Robert Maddix. « Deuxièmement, dans le passé, nous y allions uniquement pour vendre des produits et services. Cette fois-ci, certains de nos participants – des attraits touristiques – y sont pour convaincre des organisateurs de tournées d’autobus de leur amener des groupes de visiteurs. »

Selon M. Maddix, l’intention globale des deux genres de participants est d’augmenter leur chiffre d’affaires et donc de contribuer davantage à l’économie de la province. Pour certains, une croissance de leurs ventes pourrait signifier l’embauche de nouveaux employés ou même l’installation d’une nouvelle usine.

« Nous avons de hautes attentes pour cette belle délégation lors de cette mission d’automne, » indique-t-il. « Nous prévoyons qu’ils pourront tous établir de bons contacts ou conclure de beaux contrats de vente. »

Grâce à une belle collaboration avec Innovation Île-du-Prince-Édouard et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, RDÉE Î.-P.-É. a encore retenu les services de la firme Clientis pour rencontrer les entreprises insulaires participantes et pour ensuite leur fixer un minimum de 12 rendez-vous chacun avec des acheteurs potentiels. En ce moment, 80 rencontres sont prévues.

Les participants devront payer 60 pour cent de leurs frais d’hébergement et transport. Tous les autres frais sont couverts.

VENDEURS DE PRODUITS

Atlantic Safety Wear (ASW), entreprise de Rouben et Vicky Edgar de Wood Island, cherchera à vendre des bottes de sécurité pour le travail de la marque italienne Grisport. ASW détient le droit de distribution exclusif pour Grisport en Amérique du Nord. L’entreprise vient également d’ajouter à son inventaire une ligne complète de vêtements de sécurité (pantalons, gilets, chemises, sous-vêtements, gants, chapeaux, etc.)

L’entreprise « Les Balles de séchage Charlotte » d’Eva Arsenault, qui produit des balles de laine de mouton écologiques pour la sécheuse (pour réduire le statique et assouplir les vêtements), est déjà installée à Montréal mais elle tente d’élargir considérablement son marché québécois. Ses liens à l’Île-du-Prince-Édouard? D’abord, le nom de sa mascotte Charlotte provient du nom Charlottetown. Deuxièmement, Mme Arsenault, qui est originaire de la région Évangéline, achète toute sa laine du moulin MacAusland à Bloomfield. En ce moment, ses balles sont produites sur une base artisanale mais si on peut augmenter considérablement ses ventes, Mme Arsenault installera une usine de production à l’Île.

VENDEURS DE SERVICES

Navigate Safety Food Solutions (Alexandre et Maureen Hanley) de Montague y sera pour promouvoir son service de développement de systèmes de gestion de sécurité alimentaire (pour restaurants et usines de transformation d’aliments). L’entreprise effectue aussi des audits et des inspections et offre de la formation et du coaching.

Kaneshii Vinyl Press (Ghislaine Cormier et Gidéon Banahene) participera encore une fois à la mission pour continuer la promotion de son service de pressage de disques en vinyle.

ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Angie Cormier, nouvelle propriétaire des Maisons de bouteilles au Cap-Egmont, visera à promouvoir son entreprise touristique auprès des entreprises d’autobus de tournées. Elle leur parlera de ses trois édifices en bouteilles, ses jardins de fleurs et sa boutique de cadeaux.

Des dirigeants du Village musical acadien à Abram-Village, eux aussi, visiteront le même genre d’entreprises québécoises pour les convaincre d’amener des groupes de visiteurs à ses soupers-spectacles, son restaurant, sa boutique de souvenirs, sa galerie d’art et son petit village culturel.

-30-

 

BAS DE PHOTO : Eva Arsenault, au centre, propriétaire des Balles de séchage Charlotte, s’est arrêtée à Wellington dernièrement pour discuter de ses plans d’entreprise avec Velma Robichaud du Centre d’action rural de Wellington et Robert Maddix, agent de développement d’affaires de RDÉE Î.-P.-É. Elle et son fils participeront bientôt à la mission de vente québécoise en vue d’augmenter ses ventes et, espère-t-elle, d’installer une manufacture à l’Île.

 

 

Pour de plus amples renseignements :
Robert Maddix
Coordonnateur des missions de vente à Montréal
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
902-370-7333, poste 403
robert@rdeeipe.org