Les trois juges du Concours Ignition francophone n’auront pas la tâche facile

SUMMERSIDE – le 5 mars 2019 – RDÉE Île-du-Prince-Édouard vient de dévoiler que les trois juges de son Concours Ignition francophone seront une consultante et opératrice touristique, un conseiller financier et un innovateur en intelligence artificielle.

« Nous sommes très choyés et chanceux que Linda Lowther et Marc Côté de l’Île-du-Prince-Édouard et Olivier Bertrand du Nouveau-Brunswick, trois experts du monde des affaires, ont accepté de venir juger notre concours de projets de démarrage entrepreneurial, qui aura lieu le samedi 16 mars à compter de 17 h au Centre Belle-Alliance à Summerside, » signale la coordonnatrice du concours, Velma Robichaud.

« Je ne les envie pas car ils auront une tâche très difficile. Ils devront choisir le meilleur de nos trois finalistes, qui nous présenteront tous de merveilleux projets ayant chacun un énorme potentiel. Nos trois juges devront décider qui recevra un investissement de 25 000 $ pour l’aider à mettre sur pied son projet. »

La somme du prix provient du « Ignition Start-Up Fund » d’Innovation Î-P.-É.

Les finalistes sont Belgo Transport Inc. de North Wiltshire (Philippe Guidon et Natalie Coupet), Blossom Foot Care de Summerside (Stéphanie St-Onge-Cornish) et Elm Grove Centre d’Alma (Josée Gallant-Gordon et Bobby Gordon).

LES JUGES

Linda Lowther est à sa toute première fois comme juge du concours entrepreneurial du RDÉE. Elle a d’abord étudié à UPEI et est devenue enseignante. Elle a ensuite occupé diverses positions administratives au sein du ministère provincial de l’Éducation, y compris le poste de sous-ministre adjointe, pendant 32 ans. Elle a ensuite créé une société de conseil, nommée Le Groupe Lowther, travaillant principalement sur des projets éducatifs, touristiques et commerciaux. Linda fut aussi entrepreneure touristique toute sa vie. Pendant de nombreuses années, elle fut propriétaire des Sundance Cottages à Cavendish. Elle continue d’opérer, avec sa famille, Islands Frozen Yogurt, encore à Cavendish. Elle a siégé au sein de nombreux conseils et comités et est actuellement maire adjointe de la Municipalité de Cavendish.

Français d’origine et au Canada depuis 14 ans, Olivier Bertrand se considère « serial-entrepreneur ». Il détient plus de 26 ans d’expérience dans le secteur privé, y compris dans des domaines tels le design, le marketing, l’innovation et les banques. En ce moment, il travaille pour trois entreprises (xoxolo.com, les Druides du Web et Elumicate inc.) Il se concentre principalement sur cette dernière nouvelle firme, qui développe des solutions technologiques en intelligence artificielle. L’entreprise a développé d’intéressants partenariats avec les départements de génie électrique et de sciences informatiques de l’Université de Moncton. M. Bertrand est président de la Chambre de commerce et d’industrie française au Canada, réseau atlantique. Il est à sa deuxième année comme juge du concours.

Alors qu’il travaillait dans une banque, Marc Côté a complété son baccalauréat en administration à l’Université du Nouveau-Brunswick en 2005. Il a déménagé à l’Île en 2009 pour travailler à la Caisse populaire Évangéline-Central. Il a débuté en tant qu’agent des services financiers, se concentrant sur les relations avec les membres et la promotion de solutions financières durables. Toujours à la caisse, il travaille dans le domaine de la gestion de risques depuis 2015. Il est aussi gestionnaire de projet, travaillant avec l’équipe de direction sur une série d’initiatives stratégiques pour l’organisation. Ce prêteur accrédité est aussi membre de l’Institut des caisses populaires du Canada.

LE CONCOURS

La coordonnatrice signale que la finale du concours, qui durera environ une heure, se déroulera un peu comme les émissions de télévision « Dragons’ Den » et « Dans l’œil du dragon ». L’animateur de la soirée, Martin Marcoux, présentera à tour de rôle les finalistes. Ils viendront devant les juges et le public pour présenter leur projet en sept minutes, utilisant des images et projections financières à l’écran et possiblement à l’aide d’échantillons ou de démonstrations. Les juges pourront leur poser quelques questions.

Lorsque les trois finalistes auront complété leurs présentations, les juges se retireront pour faire leurs choix. Ils devront choisir le projet qu’ils considèrent est davantage prêt et apte à réussir.

Là, plus tard en soirée, à la fin du Gala des entrepreneurs 2019, qui se déroule dans la salle d’en face, on dévoilera le nom du gagnant ou de la gagnante. On prévoit que la Lieutenante gouverneure Antoinette Perry, Chris Palmer, ministre provincial du Développement économique et du Tourisme, et la coordonnatrice lui présenteront son gros chèque.

Pour participer à soirée conjointe Ignition-Gala, il faut se procurer un billet de 40 $ au Centre Belle-Alliance à Summerside, au Centre d’action rural à Wellington ou aux bureaux de RDÉE Î.-P.-É. au Carrefour à Charlottetown au plus tard le 8 mars.

Les commanditaires du concours sont l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Innovation Î.-P.-É., RDÉE Île-du-Prince-Édouard, le Collège de l’Île, les Chambres de commerce de Summerside et Charlottetown puis la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.

-30-

BAS DE PHOTO : Les juges du Concours Ignition francophone 2019 sont Marc Côté, Olivier Bertrand et Linda Lowther.

 

Pour de plus amples renseignements :
Velma Robichaud
Coordonnatrice
Concours Ignition francophone 2019
(902) 854-3439, poste 227
velma@rdeeipe.org