RDÉE Î.-P.-É. a généré des retombées économiques de 2,7 millions de dollars en 2018-2019

SUMMERSIDE – le 19 juin 2019 – Les projets et actions du RDÉE Île-du-Prince-Édouard « ont généré un impact économique dépassant les 2,7 millions de dollars, ce qui veut dire que nous avons réussi à multiplier par cinq la somme reçue de notre bailleur de fonds principal, Emploi et Développement social Canada, » a signalé Bonnie Gallant, directrice générale de l’organisme de développement économique.

C’est lors de l’assemblée générale annuelle du RDÉE Î.-P.-É., le 18 juin 2019 à Summerside, qu’elle a proclamé cette bonne nouvelle. Elle a ajouté que « Nos communautés francophones, ainsi que nos employeurs francophones, ont pu prendre avantage de toutes ces retombées ; c’est la raison d’être de notre organisme. »

Trente-sept membres, invités et employés se sont rassemblés pour cette rencontre annuelle du RDÉE, le conseil de développement économique francophone provincial, pour s’informer sur les résultats de l’année dernière, pour adopter de nouveaux statuts et règlements et pour élire de nouveaux conseillers.

La directrice a noté que « l’année 2018-2019 a été marquée par de nombreuses nouvelles initiatives, grâce à une belle direction provenant de notre conseil d’administration, un travail ardu par les membres de l’équipe, un bel appui par nos bailleurs de fonds et partenaires communautaires et une participation active de nos membres et clients. »

Elle a ensuite énuméré quelques-unes des grandes initiatives de la dernière année :

• le 15e anniversaire du programme de stages PERCÉ, qui a aidé 287 jeunes de l’Île à redécouvrir leur province ;
• des missions de ventes au Québec, qui ont généré des millions de dollars pour l’économie provinciale. ;
• le Concours des dragons, qui a été transformé en Concours Ignition francophone, grâce à un partenariat avec la province permettant ainsi au RDÉE d’offrir un prix de démarrage entrepreneurial de 25 000 $ ;
• la gestion du programme Objectif carrière Î.-P.-É., qui a appuyé plus d’une vingtaine de jeunes adultes ayant complété leurs études postsecondaires à percer le marché du travail ;
• le développement du programme « Transition jeunesse », qui vise à appuyer les élèves du secondaire (aux niveaux social, personnel, études, gestion financière, etc.) alors qu’ils s’intègrent dans leurs études postsecondaires ;
• et le développement du programme « Faut que ça grouille », un projet de camps de leadership communautaire pour adolescents et jeunes adultes.

Des démarches ont également été entamées pour transférer le projet LIENS à la Coopérative d’intégration francophone de l’Î.-P.-É., d’ici la fin mars 2020, afin de regrouper sous un seul organisme tous les services aux immigrants francophones.

La directrice a également fait un survol de tous les autres grands projets et programmes que mène ou appuie le RDÉE.

ANNÉE MOUVEMENTÉE

Pour sa part, le président Martin Marcoux a rapporté que l’année 2018-2019 a été particulièrement mouvementée.

« D’abord, nous avons entrepris une révision complète de nos statuts et règlements, question se moderniser et d’assurer un meilleur fonctionnement à long terme. Nous avons également complètement révisé nos politiques administratives et nos lignes de conduites. Ce fut un exercice de très longue haleine mais qui en valait bien la peine. En lien avec cet exercice, le conseil d’administration et les employés ont suivi une formation sur la gouvernance offerte par le consultant Maurice Chiasson. »

M. Marcoux a également souligné que le RDÉE et sa Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. se sont joints au consortium « Partenariat pour la croissance », qui regroupe 21 organismes à mandats de développement et d’appui économique de l’Île-du-Prince-Édouard. Le Partenariat, qui a pris naissance en novembre dernier, a pour mission de s’assurer que le gouvernement provincial maintienne le cap sur la croissance et la vitalité économique de la province.

« Nous développerons donc conjointement avec le nouveau gouvernement provincial un plan de développement économique de cinq ans. Nous travaillerons ensuite ensembles à sa mise en œuvre. Le Partenariat pour la croissance est d’avis qu’une population économiquement forte peut davantage supporter sa communauté. »

Il a conclu ses commentaires en remerciant les bailleurs de fonds nationaux et provinciaux qui permettent au RDÉE de faire son travail, les partenaires et commanditaires d’activités, les membres, les clients et les employés.

-30-

 

BAS DE PHOTO : Le président sortant de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, Martin Marcoux Marcoux, examine le rapport annuel 2018-2019 entouré, de la gauche, de la nouvelle conseillère Ghislaine Cormier de la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É., la nouvelle conseillère Dianne Getson de la Caisse populaire-Évangéline-Central et la directrice générale Bonnie Gallant.

 

Pour de plus amples renseignements :

Martin Marcoux, président sortant
902-626-1712
Martin.marcoux@rbc.com

Bonnie Gallant, directrice générale
902-854-3439, poste 232
bonnie@rdeeipe.org