Les stagiaires PERCÉ 2019 occupent des postes en grande demande

WELLINGTON – le 6 août 2019 – Plusieurs employeurs de l’Île-du-Prince-Édouard se disent très soulagés cet été d’avoir accès aux 30 stagiaires postsecondaires du programme PERCÉ de l’Île-du-Prince-Édouard, qui est déjà à sa 16e édition.

« Nos employeurs – des centres de la petite enfance francophones de l’Île, plusieurs départements et centres de recherche de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, diverses institutions œuvrant dans le domaine de la santé, des organismes de charité, une municipalité, un laboratoire, des associations de protection de l’environnement et des entreprises privées – nous indiquent qu’ils éprouvent parfois de la défis à recruter du monde pour remplir des postes qui sont offerts, » signale Stéphane Blanchard, agent de développement jeunesse du RDÉE ÎPÉ qui supervise le programme. « Ils ont donc beaucoup apprécié le fait que RDÉE Île-du-Prince-Édouard leur a offert un stagiaire et un incitatif salarial pour son embauche. »

Il considère donc que tout cela est « une preuve qu’il y a beaucoup d’emplois à l’Île pour nos jeunes diplômés et qu’ils peuvent réellement revenir à leur province natale après leurs études postsecondaires pour lancer leur carrière dans leur domaine d’études. »

M. Blanchard signale que les stagiaires, pour leur part, sont très contents de pouvoir obtenir une belle expérience de travail de huit à 12 semaines dans leur domaine, grâce à PERCÉ. Ils œuvrent cet été d’un bout à l’autre de la province dans des domaines en grande demande, comme l’éducation (incluant le sous-secteur de la petite enfance), la santé, l’ingénierie, les technologies de l’information, les sciences et la protection environnementale. D’autres étudient et travaillent en histoire, sciences sociales, administration et finances, tourisme et pharmacologie.

TAUX DE SUCCÈS

Par le passé, les jeunes qui s’en allaient étudier hors province retournaient rarement à l’Île. Mais, depuis l’introduction de PERCÉ 16 ans passés, on voit que plus de 80 pour cent des jeunes participants reviennent y faire vie et carrière après leurs études. « Nous sommes donc très fiers de ce magnifique taux de rapatriement et de rétention de nos jeunes, » ajoute le superviseur.

Une autre dimension du programme qui encourage ces jeunes adultes à revenir à l’Île est la semaine de formation et d’orientation, offerte en début d’été. Pendant cette semaine, ils apprennent non seulement à mieux se connaître et à se préparer à l’emploi, mais ils ont l’occasion de visiter divers sites d’emploi qui œuvrent dans leur domaine. Ils s’établissent également des contacts très importants dans leur secteur.

Julie Gallant et Caleb Gallant coordonnent le programme cet été ; ils ont préparé la semaine de formation, ont jumelé les stagiaires avec des lieux d’emploi et s’assurent, tout au long de l’été, que les stagiaires et les employeurs demeurent contents de leur arrangement d’emploi. Le duo, qui visite chaque site de stage au cours de l’été, devra aussi assurer l’évaluation du programme par les participants étudiants et employeurs.

Le programme PERCÉ, considéré une pratique exemplaire nationale pour le rapatriement des jeunes travailleurs, est financé par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) et le ministère provincial de Croissance économique, Tourisme et Culture.

L’an dernier, le programme a généré des contributions directes de 121 740 $; on s’attend que la contribution de cette année sera bien similaire.

-30-

BAS DE PHOTO 1 : La stagiaire PERCÉ Abigail Craswell, les coordonnateurs Julie Gallant et Caleb Gallant, puis le stagiaire Nick Scott sont fiers de pouvoir contribuer activement au développement de l’emploi de l’Île via ce programme, déjà à sa 16e édition.

BAS DE PHOTO 2 : L’étudiante en pharmacologie Bray Smallman fait son stage PERCÉ chez PharmaChoice à O’Leary.

BAS DE PHOTO 3 : Joselyn Jelley travaille cet été dans le département de physiothérapie à l’hôpital d’O’Leary, grâce à un stages d’été PERCÉ.

 

 
Pour de plus amples détails :

Stéphane Blanchard
Agent de développement jeunesse
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
902-370-7333, poste 402
stephane@rdeeipe.org