« Signes vitaux 2019 » présente les forces et faiblesses de l’Île


Quatre rencontres publiques prévues

CHARLOTTETOWN – le 21 novembre 2019 – Un nouveau rapport sur les forces et faiblesses de l’Île-du-Prince-Prince, intitulé « Signes vitaux 2019 », présente des informations et des statistiques à la fois intéressantes et parfois même un peu alarmantes.

Les insulaires sont maintenant invités à se prononcer sur ces trouvailles et à indiquer comment ils sont prêts à s’engager pour aider à résoudre les problèmes identifiés. On peut lire et télécharger le rapport en anglais ou en français à https://cfpei.ca/vital-signs/.

Les rencontres publiques pour discuter du rapport auront lieu…

• Le 25 novembre à 21 h 30 au Mill River Resort à Woodstock
• Le 26 novembre à 20 h 30 au Loyalist Country Inn à Summerside
• Le 27 novembre à 20 h 30 au Rodd Charlottetown Hotel à Charlottetown
• Le 28 novembre à 20 h 30 au Lane’s River House Inn à Montague.

Il faut s’inscrire sur le site web https://cfpei.ca/ pour y participer.

La recherche qui a mené à ce rapport fut effectuée grâce à une collaboration entre la Fondation communautaire de l’Île-du-Prince-Édouard et l’Institute of Island Studies de l’Université de l’Île-du-Prince Édouard. Bonnie Gallant, directrice générale de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, avait été invitée à participer aux consultations pour représenter la perspective économique francophone.

Voici un bref aperçu de certains des résultats positifs et négatifs présentés.

Positifs

• L’Île-du-Prince-Édouard affiche le taux de croissance démographique le plus élevé de toutes les provinces du Canada depuis deux ans.
• Il y a un fort sentiment d’appartenance à la communauté locale.
• Nous continuons à maintenir le meilleur taux de participation électorale du pays.
• Nous avons une communauté artistique et culturelle dynamique qui contribue à la qualité de vie des Prince-Édouardiens.

Négatifs

• Le pourcentage d’habitants de l’Île qui fument, sont obèses et souffrent d’hypertension artérielle est supérieur à la moyenne nationale.
• Malgré un récent boom économique, la province continue d’avoir l’un des taux de chômage les plus élevés au pays.
• Il y a une pénurie de logements qui fait en sorte que Charlottetown et Summerside connaissent les taux d’inoccupation les plus bas jamais enregistrés.
• Les habitants de l’Île, en particulier les jeunes, perdent de plus en plus espoir en leur avenir.