Le tourisme canadien génère des retombées impressionnantes et grandissantes

Un énorme potentiel encore inexploité,
selon l’agent touristique de RDÉE ÎPÉ

WELLINGTON – le 28 novembre 2019 – L’industrie touristique génère des retombées économiques impressionnantes et grandissantes, autant pour les communautés canadiennes que pour les nombreuses personnes qui y travaillent.

RDÉE Canada et ses partenaires provinciaux et territoriaux – qui gèrent le Corridor patrimonial, culturel et touristique francophone national – sont ravis du fait que l’industrie est en pleine croissance et ramène tant de retombées. Mais ils sont surtout passionnés par l’immense nombre de visiteurs francophones supplémentaires que pourrait attirer l’industrie touristique francophone canadienne.

Avec le soutien de ses partenaires, RDÉE Canada a récemment mis à jour sa trousse d’information sur l’industrie touristique, intitulée « Investir sur tous les terrains : Affaires et … aventure ! » Celle-ci rapporte que le nombre de voyages que les Canadiens ont fait à l’intérieur du pays a augmenté de 112 millions en 2012 jusqu’à 278,1 millions en 2018, donc plus de doublé dans l’espace de cinq ans. La valeur de ces voyages s’est également multipliée, passant de 29,3 milliards (billions) de dollars en 2012 à 80,2 milliards en 2018.

Pour leur part, le nombre de voyageurs internationaux qui ont été accueillis au Canada est passé de 16 millions en 2012 à 31,3 millions en 2018 puis les revenus qu’ils ont générés ont passé de 15,5 milliards en 2012 à 22,2 milliards en 2018.

Quelques autres statistiques étonnantes :
• Le tourisme génère 98,8 milliards de $ de recettes pour le Canada (2017)
• Le tourisme génère 2,1 % du produit intérieur brut du Canada
• On compte 739 100 entreprises canadiennes spécialisées en tourisme
• 217 901 emplois directs sont créés par le secteur touristique du Canada.

PROMOTION MIEUX CIBLÉE

Munis de ces faits, Destination Canada et RDÉE Canada veulent encourager les francophones de partout au monde de venir visiter le Canada. Ils estiment que leur marché potentiel est composé de 307,2 millions de francophones situés partout au monde ; les marchés particulièrement visés sont situés en France, en Belgique, en Suisse, au Canada et aux États-Unis.

Les partenaires ont donc effectué une analyse approfondie de chacun de ces marchés pour déterminer le genre d’activités et d’attractions préférées, leurs tendances de voyages, leurs destinations habituelles, etc. Ces profils, qui font partie de la trousse, permettent alors aux régions touristiques du Canada de mieux cibler leurs efforts promotionnels envers les marchés qui seraient davantage aptes à venir les visiter.

« L’un des objectifs principaux de notre Corridor francophone national est justement d’attirer une belle portion de ce trafic potentiel, » signale Ricky Hitchcock, agent de développement touristique de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. « Le plus on peut refléter un portrait juste de tout ce que nous avons à offrir comme produits et expériences touristiques acadiens en français, le plus on pourra attirer de visiteurs à l’Île. »

Il indique donc qu’on cherche à inclure éventuellement, dans le portail national du Corridor (https://corridorcanada.ca/), tous les attraits touristiques et sites patrimoniaux qui offrent des services en français. Les efforts pour les inclure se poursuivent.

La nouvelle version de la trousse sert justement à montrer aux opérateurs leur marché potentiel francophone en tourisme. On peut la télécharger, en format PDF, à partir du site http://rdee.ca/enjeux/tourisme/

-30-

 

PHOTO : Ricky Hitchcock, agent de développement touristique de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, montre la nouvelle version de la trousse qui a été produite pour aider à mieux cibler les marchés touristiques francophones du monde.

 

 

Pour de plus amples renseignements :
Ricky Hitchcock
Agent de développement touristique
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
902 854-3439, poste 223
ricky@rdeeipe.org