Gouvernementaux

COMITÉ TRIPARTITE CDRF

Il y a plus d’une décennie, les gouvernements fédéral et provincial et la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard avaient signé un premier protocole d’entente pour favoriser le développement économique et technologique de cette communauté. À l’été 2003, à la demande du RDÉE, les partis ont développé une nouvelle entente touchant divers autres aspects du développement économique communautaire, soit les quatre domaines prioritaires d’intervention du RDÉE. Ces ententes ont mené à la création du Comité de développement des ressources francophones (CDRF).

La mission globale du CDRF demeure toujours la suivante (tel qu’indiqué dans l’entente): « Les partenaires fédéraux et provinciaux du CDRF cherchent à coopérer avec la communauté acadienne et francophone de l’Île du Prince Édouard afin de partager de l’information pertinente et de favoriser le développement global de la communauté acadienne et francophone de l’Île du Prince Édouard grâce à la prestation en français de programmes et services appropriés. »

Le CDRF veut aussi encourager les gouvernements à toujours considérer la lentille ou la perspective francophone dans le développement de leurs programmes et services.

Au fil des années, le CDRF s’est développé et a mis en œuvre son plan d’action à l’aide de certains sous-comités. En 2010, il s’est restructuré et a formé trois comités permanents :

a)      Comité permanent sur le développement économique communautaire (CPDEC)
b)      Comité permanent sur le développement des ressources humaines (CPDRH)
c)      Comité permanent sur la vitalité linguistique (CPVL)

À noter que le RDÉE copréside le premier comité, soit le CPDEC, en collaboration avec la province.

COMPOSITION DU CPDEC

Le Comité permanent sur le développement économique communautaire (CPDEC) est composé de représentants clés des ministères fédéraux et provinciaux et des organismes communautaires ayant un mandat ou un intérêt particulier de développement économique communautaire ou entrepreneurial.

Parmi les membres se trouvent RDÉE Île-du-Prince-Édouard, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Innovation et Études supérieures, Skills PEI, le ministère de la Pêche, de l’Aquaculture et du Développement rural, etc. Au besoin, le CPDEC pourra intégrer au sein de son comité des personnes non-membres du CDRF afin de satisfaire à un ou plusieurs besoins particuliers.

MANDAT

Le CPDEC aura comme mandat de faciliter le développement économique communautaire et entrepreneurial au sein de la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard. Sa première priorité sera de travailler à la mise en œuvre des plans stratégiques de développement économique ou autres plans stratégiques de ladite communauté (ex : Plan DEC, Plan de développement global, etc.).

Le CPDEC accomplira son mandat …

a) en assurant la promotion et l’échange d’information sur les programmes et services gouvernementaux pouvant appuyer des activités, projets et initiatives de développement économique communautaire et entrepreneurial;

b) en encourageant continuellement les gouvernements de considérer la lentille ou perspective acadienne et francophone au départ lorsqu’ils développent et livrent de nouveaux programmes ou services;

c) en facilitant l’obtention d’appuis gouvernementaux pour des activités, projets et initiatives de développement économique communautaire et entrepreneurial;

d) en informant davantage les gouvernements sur les besoins réels des entrepreneurs actuels et potentiels de langue française et des intervenants communautaires de langue française voulant mener des projets en DEC afin que les gouvernements soient davantage en mesure d’optimiser l’utilisation de leurs programmes et services pour satisfaire à ces besoins.

e) en faisant la promotion de l’approche partenariale dans les projets;

f) en assurant une rétroaction aux partenaires fédéraux et provinciaux sur la façon dont les programmes, politiques et services répondent ou non aux besoins de la communauté acadienne et francophone de l’Île‑du‑Prince‑Édouard;

g) en aidant à la coordination des projets et initiatives de nature locale, régionale et provinciale visant l’épanouissement de la communauté acadienne et francophone de l’Île‑du‑Prince‑Édouard;

h) en assurant la promotion du partage de l’information concernant les nouveaux projets et les nouvelles initiatives ainsi que les nouvelles approches adoptées par les diverses entités;

i) et en favorisant la création de liens entre les organisations communautaires et les ministères et organismes gouvernementaux, de même qu’avec les partenaires économiques de la communauté.

PLAN D’ACTION

En suivant les orientations générales fournies par le Comité directeur et son propre mandat, le CPDEC s’est rencontré une première fois en hiver 2010 pour préparer sa liste d’actions prioritaires à court terme :

- dresser une liste des services qui seront offerts par chacun des partenaires dans les Centres d’action ruraux afin de déterminer quels services en français y sont offerts et quels services devront être ajoutés (par le RDÉE ou autres partenaires);

- arrimer les plans d’actions économiques de la communauté avec ceux des gouvernements pour déterminer les priorités communes;

- préparer une liste des actifs communautaires francophones (assets mapping) et des services qui ne sont pas disponibles en vue d’utiliser cette information pour attirer de nouvelles entreprises à l’Île.

Partager/Marquer
© 2014 RDÉE Île-du-Prince-Édouard Suffusion theme by Sayontan Sinha