Une autre excellente année de travaux et ventes pour la Coopérative service jeunesse

Appuyée par la venue du CMA 2019


ABRAM-VILLAGE – le 31 octobre 2019 –
Grâce à un magnifique esprit entrepreneurial et coopératif et beaucoup de débrouillardise, les membres de la Coopérative service jeunesse Les Bons travaillants ont enregistré des revenus de 5 079 $ l’été dernier.

Les huit jeunes coopérants-ouvriers sont ravis du fait qu’ils ont surpassé leurs revenus de l’an dernier – qui étaient de 4 350 $ – par plusieurs centaines de dollars. Et même après avoir pris des salaires et payé toutes leurs dépenses, les jeunes ont pu encaisser un beau profit net de 2 572,91 $ pour relancer la coopérative l’été prochain.

Les revenus cette année provenaient de diverses sources. D’abord, les jeunes ont obtenu une variété de contrats pour faire des petits travaux dans la communauté, soit pour des organismes, des entreprises ou des citoyens : de la tonte de gazons, du peinturage, du jardinage, du nettoyage, de la rentrée de bois de chauffage, etc.

Ils ont ensuite décidé de construire divers produits en bois, peints en couleurs du drapeau acadien, pour vendre comme souvenirs et décors. Ils ont vendu 24 bancs de parc, six cabanes à oiseaux et 40 plaques murales en bois. Une loterie organisée pour cueillir des fonds pour le fonctionnement de la CSJ leur a également rapporté plusieurs centaines de dollars.

« Il est certain que la venue à l’Île du Congrès mondial acadien a aidé notre Coopérative service jeunesse puisque plusieurs bancs de parc aux couleurs acadiennes ont été vendus aux gens qui voulaient démontrer leur fierté acadienne, » signale Stéphane Blanchard, agent de développement jeunesse de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, qui supervise la coopérative. « L’an prochain, il faudra peut-être trouver autre chose mais on en a bien profité tandis que ça passait !»

La coopérative de cette année était composée de Jackson Arsenault (président), Annie-Pier Morency (vice-présidente), Isabelle Fisk (secrétaire), Gabrielle Gallant (trésorière), Briley Cameron, Ramsay Gallant, Jackson Arsenault et Danika Richard.

Même si le programme est ouvert aux jeunes de 12 à 15 ans, tous les participants de l’été 2019 étaient âgés de 12 et 13 ans. « Ce programme semble intéresser davantage les jeunes qui sont juste sur le point de pouvoir se trouver un emploi d’été régulier, » a observé M. Blanchard. « La CSJ leur donne une belle première expérience de travail qui leur permet d’interagir avec le public et de gagner un peu d’argent de poche. »

Suite au recrutement des jeunes à la fin du printemps, on les rassemble pour leur offrir une formation de base sur le mouvement coopératif et la gestion d’une coopérative. Ils s’élisent ensuite un conseil d’administration et se forment des comités (ressources humaines, finances et marketing) pour s’occuper de diverses tâches administratives. Sous la supervision des coordonnateurs ou coordonnatrices, ils se mettent alors au travail pour solliciter des contrats de travail ou pour construire des produits destinés à la vente.

-30-

PHOTO 1 : Danika Richard travaille à la construction d’une cabane à oiseaux pour vendre du profit de la Coopérative service jeunesse Les Bons travaillants.

PHOTO 2 : Jackson Arsenault, un des huit membres de la Coopérative service jeunesse Les Bons travaillants, prépare la nourriture d’un chat qu’il soignait.

PHOTO 3 : La trésorière de la Coopérative service jeunesse Les Bons travaillants, Gabrielle Gallant, arrose des plantes.

 

 

Pour de plus amples renseignements :
Stéphane Blanchard
Agent de développement jeunesse
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
(902) 388-8460
stephane@rdeeipe.org