Deux visages familiers à la coordination des programmes jeunesse

WELLINGTON – le 20 mai 2020 – Deux personnes bien connues du RDÉE Île-du-Prince-Édouard s’occuperont conjointement de la coordination des programmes Jeunes millionnaires et la Coopérative service jeunesse « Les Bons travaillants » cet été. Mais même si elles sont familières avec le travail à faire, elles devront tout de même s’ajuster à la nouvelle façon d’opérer en ces temps de COVID-19.

Samantha Lawther de Charlottetown a déjà été la coordonnatrice du programme Jeunes millionnaires en 2015 et 2016. Stéphanie Arsenault d’Abram-Village, pour sa part, a coordonné la Coopérative service jeunesse (CSJ) l’été dernier. Cette année, elles auront à travailler ensemble pour co-coordonner les deux programmes.

« Jeunes millionnaires » (JM) offre aux jeunes l’occasion d’apprendre comment devenir entrepreneurs puis de mettre sur pied une entreprise et vendre des produits ou services. Ce programme est offert aux jeunes francophones de 9 à 16 ans d’un bout à l’autre de la province. Les intéressés ont jusqu’au 7 juin à s’inscrire à http://programmejeunesmillionnaires.ca/fr.

La CSJ, pour sa part, offrira à des jeunes francophones de 12 à 17 ans de la région Évangéline des formations sur la gestion d’une coopérative et sur la sécurité au travail. Ensuite, ces jeunes livreront une série de menus services à la communauté, comme la tonte de gazons, le peinturage, le jardinage, la garde d’animaux, le lavage de voitures, le nettoyage de garages, etc. Encore, les intéressés ont jusqu’au 7 juin à s’inscrire à https://garago.net/forms/csj. À noter que cette coop sera la seule coopérative jeunesse du genre en Atlantique à livrer ces services cet été ; toutes les autres ont décidé d’annuler pour cette année.

Les coordonnatrices envisagent un défi supplémentaire cette année : les restrictions mises en place par la province pour prévenir la transmission de la COVID-19. Elles prévoient donc livrer les formations en ligne via Zoom ou téléphone.

Elles auront aussi à être créatives pour trouver des lieux de vente pour les produits des JM puisque la majorité des festivals et évènements qui offraient des lieux de vente idéaux sont annulés pour cet été. Il y aura aussi un nombre considérablement réduit de touristes – ordinairement une clientèle primaire des produits des jeunes. La vente en ligne deviendra donc une option de prime cette année.

SAMANTHA LAWTHER

Samantha Lawther a obtenu son baccalauréat en sciences avec double majeure en psychologie et en français de l’Université de King’s College à Halifax en 2019. Elle vient d’obtenir son baccalauréat en éducation, Français langue seconde avec majeure en éducation primaire et élémentaire, de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et a très hâte de commencer sa carrière en enseignement.

Au fil des années, cette grande athlète et bénévole a aussi travaillé dans les domaines de la vente et du service à la clientèle.

STÉPHANIE ARSENAULT

Stéphanie Arsenault a obtenu son diplôme d’honneur de 12e année de l’École Évangélline en 2019 et vient de terminer sa première année à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Sa majeure est en psychologie et sa mineure en français. Elle prévoit ensuite un baccalauréat en éducation.

Également athlète et bénévole, Stéphanie a travaillé comme caissière de poste d’essence et comme hôtesse de restaurant de 2016 à 2019.

-30-

 

PHOTO : Stéphanie Arsenault et Samantha Lawther s’occupent conjointement de la coordination des programmes Jeunes millionnaires et la Coopérative service jeunesse « Les Bons travaillants » de RDÉE ÎPÉ cet été.