J.P. Cormier et Eddie Poirier au 16e Jamboree des violoneux

Le nouveau prix Le Violon d’or sera décerné

MONT-CARMEL — L’instrumentaliste étonnant J.P. Cormier de Chéticamp, N.-É., et le violoneux légendaire Eddie Poirier de Bouctouche, N.B., figureront à la liste des nombreux artistes qui viendront nous divertir avec leur musique pleine de vie lors des diverses activités du Jamboree atlantique des violoneux 2003, prévu pour la région Évangéline les 1, 2 et 3 août.

« C’est pour nous un énorme honneur d’accueillir des violoneux d’un si haut calibre » signale Colette Aucoin, présidente du comité organisateur de ce 16e jamboree annuel. « Nous serons extrêmement choyés de pouvoir voir et entendre ces merveilleux musiciens, qui sont sans aucun doute parmi les meilleurs violoneux du Canada. Mais en plus de cela, nous aurons l’occasion de vivre une expérience culturelle profonde, d’être témoin de l’échange et de l’interaction culturelle qui se produira entre les maîtres-violoneux et les plus jeunes musiciens, ainsi qu’entre les artistes de différents styles et de différentes régions des provinces de l’Atlantique. »

Mme Aucoin signale que les deux invités spéciaux interprètent leurs pièces musicales chacun dans leur propre style. M. Cormier – gagnant du prix de l’Artiste instrumental de l’année 2003 desEast Coast Music Awards — a tendance à jouer sa musique d’un style plutôt moderne et progressif même si celle-ci trouve ses racines dans la musique traditionnelle. De son côté, M. Poirier est plutôt considéré puriste traditionnel qui pige de temps en temps dans le style moderne.

Déjà un vétéran de la scène musicale à 1’âge de 16 ans, J.P. Cormier a enregistré son premier disque lorsqu’il était encore adolescent. Il pouvait naturellement jouer n’importe quel instrument qu’il prenait en main (le violon, le banjo, la mandoline, le piano), mais c’est d’abord à la guitare qu’il rayonnait, s’inspirant de ses idoles Chet Atkins et Doc Watson.

Il a fait le circuit des festivals américains avant de se diriger vers Nashville. Au cours de la prochaine décennie, il a participé à de nombreuses émissions de télévision, tournées, enregistrements et soirées mémorables au Grand Ole Opry avec des superstars comme Waylon Jennings, Marty Stuart, Earl Scruggs, Carl Perkins, Pam Tillis, Mark O’Connor, Vince Gill, Alan Jackson, Travis Tritt et Kitty Wells. Le haut-point de cette partie de sa carrière fut sa participation aux grandes cérémonies télévisées de la réouverture du Ryman Auditorium (la demeure originale du Grand Ole Opry) en 1994.

Après s’être marié avec la pianiste celtique de grand renom, Hilda Chiasson, également du Cap-Breton, il a débuté sa carrière solo en Louisiane et s’en est bientôt revenu à sa province natale. Il continue toujours d’étonner les foules canadiennes, américaines et européennes avec ses performances vibrantes et ses enregistrements majestueux. En effet, il compte présentement six albums solos. Il s’est mérité plusieurs nominations pour des prix Juno et East Coast Music Awards au cours de la dernière décennie. M. Cormier impressionne aussi ses auditoires avec sa belle voix, ses chansons country-bluegrass-folklorique et son sens d’humour aigu.

Son épouse Hilda l’accompagnera lors de ses performances au Jamboree.

Eddie Poirier, malgré qu’il soit reconnu comme violoneux exceptionnel, est également multi-instrumentaliste, jouant aussi la guitare, la mandoline, le banjo et l’accordéon. Il se spécialise dans la musique acadienne, portant fièrement ce flambeau musical de sa patrie, mais il se sent aussi bien à l’aise dans les styles irlandais, écossais et bluegrass. En effet, il a été le chef d’un des groupes bluegrass les plus reconnus du Canada, Bluegrass 4.

Malgré son âge avancé, ses performances n’ont guère souffert; son archet et ses doigts y vont toujours de pleine haleine, qu’il présente une pièce standard comme La Reel de Sainte-Anne ou une pièce super-endiablée comme Orange Blossom Special.

Pour toutes ses contributions au monde musical et culturel, le East Coast Music AwardsAssociation lui a accordé en l’année 2000 le prestigieux prix Stompin’ Tom Connors, décerné aux pionniers musicaux des provinces de l’Atlantique qui ont pavé le chemin pour les musiciens d’aujourd’hui.

Bon nombre d’autres musiciens se présenteront sur scène au cours de la fin de semaine. On y comptera de la région Évangéline l’un et le seul Eddie Arsenault et son frère Amand Arsenault, Peter Arsenault, Anastasia DesRoches, Melissa Gallant, Karine Gallant, Roger Arsenault, Philippe LeBlanc, Sylvie Toupin et Jacques Arsenault. La gigueuse bien connue Tracy Arsenault présentera bien des pas de danse au cours de la fin de semaine.

Représentant la région Prince-Ouest sera le violoneux Denis Pitre. Parvenant de la région de Souris seront Kevin et Peter Chaisson.

Bien d’autres violoneux et musiciens s’ajouteront à cette liste au cours des prochaines semaines.

Le Jamboree comprendra plusieurs activités divertissantes. Les festivités débuteront le vendredi 1er août au Centre Expo-Festival à Abram-Village avec les cérémonies d’ouverture officielle à 19 h 30 suivi d’un jam d’accueil des violoneux à 20 h 30.

Le samedi, de 14 h 00 à 16 h 00, on accueillera le spectacle « Les Maîtres et les jeunes » au salon-bar Au Quai au complexe touristique Le Village de l’Acadie à Mont-Carmel. Cette activité a pour but de regrouper tous les artistes du Jamboree lors d’un après-midi social où ils se côtoient devant l’auditoire dans un milieu intime.

Une soirée musicale, du genre jam des violoneux, suivra à 22 h 00 dans le restaurant Étoile de mer. Tous seront invités à contribuer au spectacle.

La fin de semaine se terminera avec éclats lors du grand concert principal le dimanche après-midi à 14 h 00 au Centre de récréation Évangéline à Abram-Village. On y verra les invités spéciaux ainsi que des artistes de tous les âges.

C’est lors de ce spectacle de clôture que l’on présentera un nouveau prix, Le Violon d’or, à une personne méritante qui a beaucoup contribué au succès de Jamboree au cours des années.

« Malgré que cet événement soit appelé Jamboree des violoneux, il est en vérité un grand festival de musique, de chant et de danse traditionnelle » signale Mme Aucoin. « On vous présentera une énorme variété de styles musicaux qui est sûr de satisfaire à tous les goûts. »

Les commanditaires principaux du Jamboree cette année sont la Caisse Populaire Évangéline, ADL, ImageWorks P.E.I., Maritime Electric, Schurman Sudsbury & Associates Ltd., Dunne Consulting, Les Maisons de bouteilles, Cavendish Farms, La Voix acadienne, À Point Boutique, City Copy Shop, la graphiste Louise Daigle, le Magasin du Coin et Wellington Esso. Sans leur participation, la tenue du Jamboree serait impossible.

La coordination et l’organisation de cet événement ont été rendues possibles grâce à des contributions de Développement des ressources humaines Canada, le ministère du Tourisme par l’entremise de son programme du Produit touristique acadien et le ministère des Affaires communautaires et culturelles par l’entremise de son Programme de développement culturel acadien, ainsi que par l’entremise des partenaires suivants : Le Village de l’Acadie, le Centre Expo-Festival et le Studio Baobab.

L’Association touristique Evangéline, avec l’appui de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, est l’organisme parrain du Jamboree encore cette année. On a exercé des efforts pour restructurer le comité organisateur de l’événement pour qu’il puisse devenir de plus en plus autonome.

On s’attend à ce que les efforts supplémentaires cette année aideront à augmenter le nombre de visiteurs et encourager davantage la participation de la communauté locale.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *